Témoignages et expériences des aspirants 

Par cette période de confusion et de crise humaine, le chemin le plus simple et d'amener les aspirants de toute nationalité, religion confondue, à expérimenter leur état et compulsions égotiques, à identifier ce pharaon intérieur "le mental". Un nettoyage, une purification, une prise de conscience pour trouver la paix. Nous organisons des week-end et des ateliers au désert qui permettent de rompre avec le quotidien et mettre en retraite par une expérimentation ;  un travail accéléré. une alchimie s'opère et révèle à chacun ses nœuds  souffrances ensuite, il (elle) en contact naturellement avec sa véritable nature, une naissance, une libération, un pas vers la connaissance, un cheminement vers la présence divine 

Philippe de Vos

s. Amanoullah

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom

Najia (Maroc)

Copyright © 2013-2018 

naqshbandi-rabbani.fr

Salamoalaykom tous !  Sheikh Amanoullah ( qaddassa Allaho sirrah) "nous a emmenés au désert et a parlé a notre coeur". Nous avons trouvé un espace vaste intime et sécurisé pour que notre coeur puisse s'ouvrir, pour l'expansion de notre conscience et l'expression de toute notre belle folie en Dieu. > La magie du désert va maintenant se dissiper doucement, refluer commel'eau après une averse dans la grotte intime de notre coeur. > > Les

habitués savent, a l'instar des nobles cavaliers, monter dans le " 'izz" la grandeur, et descendre dans l'humilité et l'obéissance, ils savent chevaucher La vague, acceptent l'ouverture et la fermeture, le bast (la dilatation du coeur) et le qabt ( la contraction) comme les deux faces de la même médaille, comme la succession naturelle de l'inspire et l'expire, du jour et de la nuit. Le "Qabit" et le "Bassit" ne sont pas deux Noms Divin mais un seul. > > Comme consolation de la séparation avec les intimes, nous attendons les chefs d'œuvre de nos artistes photographes et surtout nous espérons bien rester en contact et partageant de temps en temps un petit poème, une jolie musique, un chant.. Une parole sage, émanation de la lumière divine, qui vivifie et éveille notre coeur. > > Une salutation particulière à notre frère Michel Yassin qui n'était pas physiquement avec nous mais qui était présent dans notre coeur. > Bonne continuation, portez vous bien et à bientôt.

Hisham (Paris)

Choukri (Nice)

David - Daoud -(Afrique du Sud)

Bismillah et Amdoulilah …. La première fois où je vis Amanoullah fut un matin de novembre à Ouarzazate mais ma véritable rencontre se passa le soir à l’auberge du désert lors d’un zikre improvisé. Nous chantions « La ilaha illa Allah » (Il n’y a de divinité seul Dieux). La simplicité et la chaleur de ce moment me conduisit à lui demander en silence dans le fond de mon cœur s’il était possible de suivre son enseignement…

Lorsqu’Amanoullah,  nous expliquait certains principes de respiration. C’est à ce moment là que je ressentis une force chaleureuse et intense qui me procura une sensation d’harmonie avec moi-même, mais aussi avec le désert et au-delà l’univers. Agenouillé. Je me concentrais sur mon souffle et je laissais cette force énergétique m’envahir sans chercher à intervenir. Je m’allongeais quelques instants après et une véritable vague énergétique au sens propre se propagea du haut de ma tête jusqu'en bas de mon ventre ne cessant de faire des allers-retours. Une énergie bienfaitrice que je laissais œuvrer sans réfléchir. L’expérience terminée, je compris que quelque chose s’était modifiée en moi mais je ne pouvais la définir. Tout ce dont j’étais certain était que cette énergie était si forte que je voulais courir dans le désert (ce que je fis comme un enfant au point d’en perdre une sandale dans une dune). Ce n’est que par la suite que je compris que cela avait agit sur mon état vibratoire et que cette grâce  travaillaient sur l’ensemble de mes chakras. Deux jours plus tard lors d’une méditation matinale dans l’auberge du désert, je me concentrais sur mon souffle, en collant ma langue sur la partie molle de mon palais (en position de Khechari mudra), essayant de la faire remonter juste derrière comme nous l’avait expliqué Amanoullah. A ma grande surprise ma langue entama le virage et accéda à une zone très sensible qui m’euphorisa instantanément et intensément.  Un oiseau vint se poser sur ma tête.

L’expérience de renaissance m’a également beaucoup apporté (c’est le moins que je puisse dire). Ce fut la deuxième fois où nous recevions des deekshas de la part d’Amanoullah, Mohamed-Aïssa, Yassine et Sulaiman. Je m’allongeais confiant, Mohamed-Aïssa à mes côtés, laissant la musique pénétrer mon cœur. Dans un premier temps, je vis ma grand-mère, ma mère et mon père. Une immense émotion d’amour m’envahissait. D’ailleurs à chaque fois que j’y repense des larmes d’amour et de bonheur me viennent. C’est ce sentiment d’amour, de compassion et de miséricorde qui marqua pleinement cette expérience de renaissance. Ma Famille à mes côtés, je vis ensuite Cheikh Nazim que je ne cessai d’embrasser (qu’il me pardonne si j’en ai abusé), ensuite Amanoullah, Jésus, et enfin la vierge Marie qui éleva ces émotions à leur paroxysme…Je ne savais plus quoi faire de cet amour universel et de cette compassion abyssale, alors je ne fis rien, essayant de savourer de tout mon cœur ce qui me semblait être notre vraie nature.

Je tiens à remercier Amanoullah d’un merci infini et je rends grâce a Dieux et à tous les Saints sur terre et dans les cieux.

Une fois allongée sur mon tapis, les yeux bandés, je n'étais pas très rassurée et j'ai tenu fermement la main de Patricia. La crainte de « quelque chose » m'habitait. Une fois la musique démarrée, je me suis un peu détendue et j'ai lâché sa main.

Progressivement je me suis laissée guider par la musique et mon voyage a commencé par la vision d'un immense espace étoilé qui défilait de manière rapide dans lequel je suis restée jusqu'au moment j'ai vu mon lieu de naissance : le village où je suis née, la maison de mes Grands-parents et enfin celle où je suis née. Là, j'ai revécu « comme » ma conception, ma croissance dans le ventre de ma mère et ma naissance. Par moment, j'avais la sensation de respirer avec beaucoup de difficulté. Toute cette phase a été ponctuée par la vision des visages de mon père, de ma mère. Je voyais ma mère travaillé dans les champs, et je ressentais la présence de mon oncle qui avait choisi mon prénom à ma naissance.

Mes ressentis ont été très variés, je ressentais de la douleur, comme un mal être, je bougeais les jambes, les bras, je ne me sentais pas très bien. Des images de guerre, augmentaient mes peurs et j'avais une grande sensation de tristesse. J'étais agitée et j'ai voulu chassé ces images devant mes yeux, en passant les mains devant moi. Puis, je me suis vu toute petite, marcher avec ma mère dans les rues du village portant des vêtements tout beaux et tout neufs.

La musique avait un rôle important car j'avais la sensation que le rythme était progressif et à un moment, j'ai vu défiler tous les visages mes Grands-parents qui me regardaient, mais j'avais l'impression de ne pas reconnaître tous ces visages. J'étais un peu surprise cependant ces regards me semblaient bienveillants et j'ai eu la sensation d'un grand mal de tête et j'ai posé mes mains sur mon front.

Ensuite, il y a eu un moment très fort, je ne pouvais plus respirer, j'ai retiré la couverture autour de mon cou, j'étais très agitée avec une sensation d'oppression dans la poitrine.

Puis la musique m'a calmée et je me suis détendue. Le morceau de musique suivant m'a guidé dans une autre expérience. Un morceau particulier dont je n'ai pas oublié la force. Le rythme très rapide a entrainé des mouvements de mes doigts puis de mes mains pour suivre le cadencement mais cela n'était pas suffisant et c'est ma tête qui s'est mise à bouger de droite à gauche de plus en plus vite. Je ne contrôlais plus rien, et cela pendant toute la durée du morceau.

Une sensation d'énergie me traversait tout le corps. J'ai ressenti une très forte chaleur, comme une brûlure au niveau du ventre entre le nombril et la poitrine. J'ai du poser mes mains dessus en attendant que cela passe.

J'étais épuisée, j'avais des frissons dans tout le corps, puis une sensation de ne plus être moi, comme dans un état de fusion. Et j'entendais « Je Suis là dans ton cœur » et que j'avais quelque chose à faire mais sans bien comprendre ni quoi ni comment.

Ensuite, j'ai eu la sensation que je n'avais plus de corps, j'étais un souffle avec un flux et un reflux, un souffle très doux, très frais, très agréable. Un grand sentiment de bien-être, de contentement m'a enveloppé. J'étais un coco de paix dans une grande joie. Cette sensation a duré pendant plusieurs morceaux de musique.

Puis la musique s'est arrêtée, et progressivement, je me suis assise et j'ai embrassé Patricia dans un élan de partage de ce que j'avais reçu en cadeau.

Les étapes :

1. Immense espace étoilé

2. Le village où je suis née

3. Ma conception, ma croissance dans le ventre de ma mère et ma naissance

4. Je ressentais de la douleur, comme un mal être

5. J'ai vu défiler tous les visages mes Grands Parents

6. Une sensation d'oppression dans la poitrine

7. Une brûlure au niveau du ventre entre le nombril et la poitrine

8. Une sensation de ne plus être moi, comme dans un état de fusion

9. Je n'avais plus de corps, j'étais un souffle avec un flux et un reflux

10. Un grand sentiment de bien-être, de contentement m'a enveloppé

Om Shanti / Salam

 

Depuis mon retour du Désert, j'ai perdu beaucoup de mon vocabulaire...Les seuls mots qui me viennent sont: c'est Magnifique, c'est génial, al HamduliLlah!...Mais c'est sans regret car ce que j'y ai gagné est justement ...Magnifique! Ce qu'il en reste: c'est l'amour et la joie.

J'ai tout d'abbord failli ne pas y aller pour des raisons matérielles, et aussi par manque de confiance envers l'authenticité et l'efficacité du stage.

Une fois sur place, j'ai passé les 3/4 du séjour en proie à une grande mélancholie...Comme si mes anciens fantomes resurgissaient d'un coup. Le jeu de Dieu est merveilleux.

La première expérience forte a été le premier Deeksha. Malgré que  mon agitation mentale ne me permettait pas de m'abandonner totalement et d'avoir des visions claires, il s'est passé une chose très importante. Une prise de concience que le passé est passé...fini, terminé, et que c'est moi qui y reste accroché...Que l'enfant que j'étais était plein de vie, de joie et d'amour malgrés la tourmente de l'existence...je redécouvrais ma vrai nature...j'avais oublié qui j'étais!

Après cette séance je suis aller courir dans les dunes, mu par une énergie incroyable. Je ne m'arrêtais plus. Je me sentais enfin la force d'accepter de vivre vraiment cette vie. Quel gachis de refuser ce cadeau de Dieu...et quelle folie! car de toute façon on ne peut pas refuser! Cette course dans le désert était un grand OUI à la vie!

Puis la dernière grande étape de ce voyage a été la renaisance. C'est magnifique de sentir à quel point son âme aspire à Dieu, toute vibrante d'Amour pour Lui, grâce à Lui!

Je sentais que la Grâce, la Mère Divine, la Vierge Marie, tout cela c'est la même chose!

J'ai toujours aimé la Sainte Vierge, et espérais la voir...Mais ce n'est pas sa personne qui compte...Elle est un symbole de la Grâce immanente et omniprésente. Elle n'est pas séparée, ni dans le temps ni dans l'espace, mais elle est partout, en moi et autour de moi. La Grâce, qui est Amour, se déverse sans compter en tout lieu et à tout moment; Elle est la Vie même. C'est Magnifique. Il n'y a rien à faire, juste être...

Et tout cet Amour à partager. Cest tellement beau de cheminer vers Dieu dans la joie, aux côtés de ses frères. J'aime profondément tous les gens qui étaient présents.

Gloire à Dieu! Merci au Prophète Muhammad (la prière et la paix sur lui) dans la Lumière duquel nous étions réunis.

Merci à tous les Maîtres qui étaient présents en esprit pour leur Secours et leur Amour.

Merci spécialement au Sheikh Amanullah DeVos pour qui j'éprouve aujourd'hui un grand amour et une profonde gratitude. Il est un véritable guide et un représentant des plus grands Maîtres de notre temps. (Pardon d'avoir douté, mais le résultat n'en est que plus grand, grâce à Dieu).

Que Dieu les couvre tous de Grâce et de Bénédictions...à l'infini

En route vers Dieu, vers la Vérité, vers l'Unité!

Hichem 

Depuis que j’ai reçu ces grâces, beaucoup de choses ont changé dans ma vie.

Ce qui m’a le plus marqué est l’expérience suivant :

Nous sommes assis en attendant de recevoir cette grâce . Avant même de le recevoir, je sens une ‘force ‘me saisir comme un fort champ magnétique dont l’amplitude oscille

je ressens une joie intérieure et j’ai la vision de ma femme joyeuse, suivie d’enfants tous très heureux.

En sortant de la salle je suis alors dans un état à la limite de l’euphorie, mes pieds marchent tous seuls. Je me retrouve sur une dune, le soleil n’est plus le même. Il est toujours grandiose mais c’est une lumière blanche dont l’éclat englobe tout. Une sensation de puissance douce et tendre, de profondeur (la seul sensation qui ne m’a pas quitté depuis) m’emporte jusqu'à m’oublier. Le ciel, le soleil, le sable, le vent ,les pierres , tout est confondu et je n’existe plus ou plutôt je suis le sable, le vent…comme si j’expérimentais l’infini dans ce monde fini ? C’est incroyable si c’est un rêve c’est le plus beau et le plus fort rêve que j’ai fait de ma vie. Un rêve en plein après midi qui laisse une profonde sérénité et qui m’a allégé le cœur.

Sur le chemin du retour je réalise que je ne rêve pas,quelque chose en moi me parle et je suis très bien avec moi-même. C’est l’expérience la plus forte que j’ai vécu au cours de ce stage. Mais il y en a eu d’autres comme la vision de Marie qui enfante Jésus , vision étonnante car jusqu'à présent je ne m’intéressais que très peu à Marie. Cette vision qui m’a énormément marqué a laissé au fond de moi un Amour mêlé de nostalgie…Je me suis aussi vu marchant et portant un énorme chapeau et tirant comme avec une laisse des petits moi ! très petits ils me suivaient. ....Beaucoup de visions de sensations physiques une profonde joie,un amour plus clair plus libre, un amour qui n’a plus peur. Et pourtant je suis toujours le même !j’ai moins peur et je suis en paix avec moi-même mais toujours le meme. Avec du recule je m’aperçois que je suis intérieurement de meilleure qualité qu’avant.

Je remercie du fond du cœur nos Maîtres et gens de sainteté de donner de leur guidance de leur temps et de leur force, que leur secret soit sanctifié.

Merci à tous et Paix sur vous, dans l’UN

Eric - Hussein (Martinique)

Malika (Paris)

I was listening music in the Land rover when it started.

That experience was both physical and spiritual. That came slowly and was very powerful. It started at the base of my spine and went up till the top of my head.

First I was a little bit scared because I never had this feeling before. Strangely I felt that a part of me was about to "die". It terrified and fascinated me in the same time.

I suddenly felt the absolute need to relax my back, turn my hand up, and put my shin on my chest. I thought: "David, what the hell are you doing?" And the answer came: “Just do it". Later I realized that that was my ego that was talking and resisting. A part of me refused to accept what was happening. I had to abandon totally myself in order to achieve that experience. I realized why I came=2

0here: free my body and my mind, like Neo in "the Matrix". Escape from my ego. Cut the umbilical cordon.

I pried with all my heart and that saved me.

It is as if suddenly I was plugged to a universal battery. My vertebral column was shining thousand lights. I had a mystic vision: were front of me and Philippe in the middle. Philippe came to me to bring a crown on the top of my head. he was very very respectful with me. I could also feel and see roots at the top of my head. It was a kind of ecstasy. A feeling of true love was strongly present. Oneness is the good word. I was one with the universe.

The next hours I was both very sensitive and exited like a child who is discovering again the world. I understand now the importance of being sober and meditating in life. I know now that the most of problems I had in past were created by my ego. I understand better the meaning of listening, breathing, love. I understand better the concept of illusion. I had to realize that every seconds of my life are important.

I feel more free.

It is just the beginning…… Inch Allah

Ce fut pour moi un séjour d'une immense douceur.

La découverte du désert, votre douce compagnie à vous tous, rythmée par des prières, des enseignements, le stage, des repas très conviviaux et extrêmement délicieux pris ensembles, les levers et couchers du soleil, ce paysage unique et serein, tous les temps, le soleil chaud, sec, tempéré, la nuit, l'aube, le crépuscule, un ciel voilé de quelques nuages, une tempête de sable, un orage, le tonnerre, des éclairs en forme de demi-lune, d'arche, un arc-en-ciel sous et sur le soleil au lever, que je n'ai malheureusement pas vu, mais dont on m'a fait le récit, ce fut un spectacle éblouissant de chaque instant.

De belles promenades et des haltes dans les dunes parfaites.

Chacun de nous avons profité de chacun.

Tous vous m'avez communiqué un récit, des explications, ce fut très enrichissant et chaleureux.

J'ai été émerveillée par vous tous, par la beauté de votre coeur et vos différentes personnalités si belles.

Durant cette semaine entière, j'ai été très heureuse de me trouver parmi vous, avec vous.

Philippe ne se départit jamais de sa douce et bienveillante présence et prestance.

Son discours est comme une liturgie, un chant d'amour.

Il semble qu'une multitude d'oiseaux chantent avec ses paroles à l'unisson.

J'aime la douceur de Amanoullah, comme chacun de vous.

Ce voyage unique dans le désert marocain m'a ouvert le coeur, l'âme et l'esprit grâce à vous tous et aux aides reçues de Allah et de ses Saints.

J'ai voyagé au coeur de l'histoire, dans son passé et dans son avenir. Dieu était auprès de nous, il ne cessait de nous parler, de nous mettre en relation d'une façon ordonnée et parfaite.

Subtilité et dextérité jalonnaient ce séjour.

Les gens de l'Auberge étaient adorables et nous ont offert des chants et danses d'une beauté que je n'oublierai jamais.

Leur regard et leurs sourires s'exprimaient avec tant de force et de profondeur.

Tout s'est accompli d'une façon entière et douce, en profondeur. Je reçu de l'intérieur un immense amour, une immense tendresse, une sérénité immuable, je me sentais accompagnée, sollicitée, interpellée, enseignée, tout cela par le fait de l'amour ressenti au fond de moi.

Ce stage ne m'a parlé que d'amour, l'amour de Notre Père et de ses Serviteurs.

Je suis restée dans un calme inouï, portée par Sa Bienveillance.

Il est désormais encore plus proche dans mon coeur.

Je l'entends presque. Il me dit : "j'ai placé dans ton coeur un peu de mon amour, toujours davantage pour que tu te sentes moins seule, mon coeur regarde tes yeux pour qu'ils te conduisent vers l'étoile de la rédemption, frapper à la porte de mon coeur et t'ouvrir enfin car chacun de tes pas auront été désormais martelés par mon amour".

"A chaque instant, je te dis désormais, je t'aime. M'entends-tu ?" Je vous entends Mon Père . Allelouia ! Allelouia ! Allelouia !

Dieu est présent pour chacun.

L'expérience la plus forte que j'ai vécue est cet amour qui s'est installé dans mon coeur comme une caresse qui ne cesse jamais.

Il me dit "aimes-moi ! n'aies pas peur !" Dans un abandon total, je reçois son amour.

Ce qui a changé pour moi dans le désert c'est mon coeur. Il a quelque chose désormais de différent. Il entend Son Chant, il entend Son Amour pour toujours.

Merci !

Merci à Amanoullah, si tendre et si présent, pour sa joie à me voir ainsi aidée par le Seigneur comme chacun de nous. Merci pour toutes ses savantes explications qu'il n'économise en rien ! Merci pour ses prières si belles ! Merci pour son invitation, son accueil, son aide, sa bienveillance, sa joie à m'accueillir !

Merci à Amanoullah pour son sourire et son regard d'amour qu'il m'a offerts lorsque je recevais tant, pour ses mots à mon coeur !

Merci à Jean-Yves pour ses belles méditations et pour ses belles et précises explications si je le souhaitais !

 

Merci à vous tous pour vos somptueux et précieux cadeaux ! vos partages !

J'ai été immensément gâtée.

Que Dieu bénisse chacun de vous éternellement !

Patricia -Sajida (Suisse)

 que les salutations et la paix de l'islam soient sur

vous, ainsi que la miséricorde du Très-haut (swa) et ses bénédictions.
Que les prières et la paix soient aussi sur le dernier de ses prophètes,  Sayyidina Mohammed (saw)
que les descendants de sa pure famille, bénie et élue. Avec votre accord à tous je pense, je commence ce mail en remerciant

Allah (swa) pour la grâce qu'Il nous a accordé par le biais de ce sejour dans le désert marocain sous la bénédiction de notre Cheikh Amanoullah (q), qui a été l'organisateur, le guide, l'initiateur, le
canalisateur de la lumière divine et des effluves prophètiques qu'il a dissiminé parmi nous avec une clairvoyance, profonde, un sens de la pesée très précis, une sagesse hérité des prophètes  et une  maitrise lumineuse des individus, des évènements dans  une ambiance fraternelle et amicale ou le fuide de la tariqua "naqshbandia" irriguait nos âmes
et nos coeurs telle une symphonie celeste dont le chef d'orchestre n'était personne d'autre que Mawlana Cheikh Nazim (q) le Maître des
saints de notre époque (Sultan awliyas), ainsi que des Grands Saints qui composent la chaine (silsila) de la tariqua (voie) naqshbandiya.

Comme on peut le constater, on a tous baigner en réalité dans un océan d'amour, de miséricorde et de guidance celeste. D'un groupe que nous
formions au depart venu de pays, de régions et cultures diverses, nous avons fini par faire "un" pour rejoindre le "Un" celeste qui transcende
les différences, les repères et les personnalités.

....  Élias (l'intemporel) que
je percevais comme un frère venu de l'époque du Prophète (sb) s'étant
iimmiscé et intégré dans notre présent tant il était prophètique 

 

Abdelmajid (Algérie)